mercredi 20 avril 2016

Match : Passage Macron / GPS : et 1, et 2 , et ... et ... et 5 / 0

S'il y a une sortie qui ne mérite pas 2 articles c'est bien celle-ci. Mais je l'avais déjà écrit donc autant le publier. 

Ce coup ci ça y est ! Le coup fatal va être porté au passage Macron. Les 70 cms qui nous empêchent de voir la suite vont sauter !
Tout est prêt : mèches, groupe (la ligne a été mise en place lors de notre dernière sortie), perfos…



Je descends avec Guillaume et Sylvain. JMichel reste en surface et il est convenu qu’il allumera le groupe à 10h30 et qu’on se mettra aussitôt à percer. Nous réglons nos montres…
On arrive au bas de la faille avant l’heure prévue, mais surprise : la conduite forcée est pleine de flotte !  1 / 0

Sylvain se couche et commence à écoper dans le bidon ad hoc. 
On avait vidé cette conduite il y a plus d’un an et depuis elle était sèche comme un os, même avec les pluies d’hiver. On alterne un bidon d’eau et deux gamates de gravats, vestiges de notre dernière sortie en duo. L’eau est stockée en amont dans un bassin artificiel étanchéisé par une bâche.
Au bout d’un moment JMichel se pointe. On l’entend râler de loin :
« bande de blaireaux le groupe ne varie pas : vous n’avez pas percé !!! »
On le calme. Et je suis désigné pour remonter rallumer le groupe (que l’on éteint pour les progressions : dans cette cavité humide il est délicat de ramper sur sur un câble vieux de plusieurs décennies alimenté en 220).
Il démarre au premier coup. Hé oui, Alain, même après plusieurs années ton réglage est toujours parfait !
Claire a fignolé le réchauffage de la daube sur une plaque néolithique.  En attendant leur remontée on se ballade en amont du ruisseau. Plusieurs pertes sont évidentes sur la rive droite.
L’équipe ressort enfin, toujours en vociférant « blaireau tu as pas allumé le groupe  etc… »
Force est de constater que le dit groupe tourne bien, mais … que la partie électrique a disjoncté. Ils n’ont donc pas pu percer. Guillaume est resté pour forer des pré-trous en 8 mm avec le perfo/acu. 
On décide d’attaquer la daube sans lui ; l’acu vide il remontera. Il est à peine midi et déjà 2 / 0  pour Macron

On ne fait pas les choses à moitié , noter le verre à pied...


Excellente la daube ! En ce qui concerne la préparation d’un chantier de désob, c’est limite, mais pour la daube, JMichel (c’est lui le cuisinier) se surpasse à chaque sortie !

Après quelques mésaventures dont lui seul a le secret, Sylvain nous quitte pour vaquer à ses occupations familiales, Claire rentre passer l’ap-midi à Trassanel. Guillaume qui a fini par nous rejoindre (il avait attendu un moment que les deux compères le rejoignent comme prévu) se calme l’appétit et les nerfs sur le sanglier.

Le groupe fonctionne, la perfo branchée directement tourne bien. Tout est OK pour la deuxième mi-temps.
JMichel s’engage, je le suis en prenant la perfo/acu au cas ou …. Critiques :
« On va être deux avec deux perfos c’est nul… »
« Ok on fera un duel à la perfo, je la prends quand même »
La bâche doit être percée : notre lac artificiel est à sec. 
Heureusement l’eau qui doit parcourir une quinzaine de mètres de faille ensablée n’est pas arrivée sur le terminus.
Arrivés sur le chantier : la perfo 220 ne fonctionne pas … Regard désespéré du maître d’ouvrage : il doit y avoir un bug sur les rallonges… 3 / 0

J’attaque le pré-trou de gauche en 17 mm. Puis celui de droite. Alors qu'il ne reste que quelques centimètres, l’acu rend l’âme. La mèche bien engagée refuse de sortir. Malgré tous nos efforts il faut se résoudre à la laisser en place.  4 / 0

Nous aurions du en rester là de notre humiliation. Mais… Mise en place de la bougie sur le trou de gauche, bourrage… On va voir ce qu’on va voir ! Ca pète bien ! Enfin un succès ! On se précipite pour voir le résultat et se délecter du tas de gravats : zéro ! nada ! rien ! Le tir a fait canon : 5 / 0

Six heures d’efforts à 4 pour 0 cm. Vraiment des amateurs ! Ce trou commence à nous gonfler ! Découragés ? Non, au contraire, quoi qu’il y ait derrière, cet obstacle devient une affaire « personnelle » entre lui et nous !

Soirée agréable à Villegly, ou plus de 70% des membres du club assistent au repas (c'est vrai qu'on est pas nombreux...). Plaisir de revoir des amis spéléos des deux régions.


2 commentaires:

jean michel a dit…

Barrage "poreux" 6/0

noel crosetti a dit…

Vous êtes proche des scores de la Liga Espagnole ,mais sans Messi ni Ronaldo, bravo... :):)