lundi 9 janvier 2017

Kondalé : 1 tir 200 gamates !

Dimanche 8 Janvier 2017
Kondalé Trassanel
Guillaume, Sylvain, Jean Michel, Jean Marie
TPST : 7 heures

Hé oui ! Vous avez bien lu. Tout est vrai mais pas dans le bon ordre. Le tir a ramené une dizaine de gamates ce qui est fort honorable dans cette cavité. Mais profitant de notre nombre nous avons évacué tous les gravats des dernières sorties à deux. Il y en avait partout. La moindre anfractuosité était occupée. J'ai arrêté de compter après la centaine mais l'opération s'est poursuivie longtemps après.
Bilan des courses : le bassin artificiel au bas du puits est bouché. Il ne servait pas à grand chose : on n'a retrouvé de l'eau dans le point bas qu'à deux reprises depuis le début des explos ... Sécheresse ...
Il reste encore 2 bons mètres cubes en haut du ressaut mais le tube est parfaitement vidé. 
Coté "avancée" nous avons poursuivi le tube nord. Les courants d'air peu cohérents ont retrouvé une logique.

A gauche : tube sud, à droite tube nord, entre les deux la "Grande Faille"

Le test du Qboucheur est formel : les 2 tubes soufflent. Quand Guillaume bouche de son corps le tube sud, le courant d'air s"amplifie nettement sur le nez de Sylvain dans le tube nord. Et inversement.
Il y a un retard de 5 à 6 secondes entre le bouchage et l'accélération du courant.
Courant d'air qui comme d'habitude, quelque soit la température extérieure s'est fortement accéléré en début d'après midi : ouverture de la Grotte de Cabrespine ?
Les 2 tubes se rejoignent donc plus loin. La "Grande Faille" est entre les deux, parfaitement parallèle. 



Espérons que la jonction n'est pas trop loin et que la réunion des conduits créera un tunnel plus praticable.

Sylvain à la base du puits

Réfugiés à la base du puits pour laisser passer les gaz



8 commentaires:

masdan a dit…

oui, je le sens bon, un petit crobar d'explo, j'ai du mal à vous voir à -50n ... Super, d'après mes souvenirs...Bien sûr, Mont de Marssans avait repris, ils auraient dégagé un second puits ?

Jean Marie a dit…

Salut

Tu as un crobar sur un des articles précédents mais que de la zone terminale. En fait il y a un ressaut de 3 mètres rapidement après l'entrée. Puis un P12 assez large en bas : ' mètres de diamètre. C'est devenu un P8 depuis qu'on y stocke les déblais. Au bas on est à -45 pour 45 mètres de dénivelé ; donc 45° de pente. Le tout plein ouest. Après ça se gate : ça devient horizontal et donc beaucoup plus étroit. Viens y jeter un coup d'oeil. Les étroitures sont bien aménagées et en prenant son temps ça n'a rien d'insurmontable.

masdan a dit…

Oui, ça c'est ce que j'avais exploré, 3 m de ressaut,puis j'avais dynamité le départ de puits ,1 spit, 10 m d'échelle qui n'arrivait pas au fond, je déboitais sur le côté dans une salle par un talus,2 m plus bas,il y avait comme un lit sec de ruisseau et une boutonnière qu'il fallait dynamiter pour poursuivre. Après Mont de Marsant avait repris, qu'ont ils fait ? Je pense que je m'étais arrêté à -20, dev 18m... la suite que vous avez fait doit être très pentue pour arriver à -45 !

Jean Marie a dit…

Non en bas du P 10à12 tu es déjà à -40 et plus. A partir de là ça s'horizontalise avec un sol sableux sur une dizaine de mètres toujours plein ouest. Au bout de cette faille qui butte sur la paroi Mont de Marsan avait creusé le sable sur la droite (point bas de la faille)sur un mètre. On a poursuivi en creusant le sable sur 2 mètres de plus. Un vrai plaisir, propre, facile... Arrivés à la roche on a suivi le contact sable/roche sur 3 mètres de plus, plein ouest. puis le conduit a tourné à 90° à droite (passage Macron...) plein nord. En coupant les strates perpendiculairement et toujours horizontal : l'enfer à désober. On y a mis un an dans ce mille-feuille calcaire dur/schistouille pourrie/boue. Rien ne marchait.
Le tunnel fait 5 à 6 mètres Au bout on est tombés sur la "Grande Salle" avec un nouveau virage à 90° à gauche cette fois : reprise de la direction plein ouest. Et donc 2 tubes et une faille parallèles, qui soufflent. Une amélioration ne pourra venir que d'une reprise de la pente. c'est l'énergie cinétique de l'eau (dixit JMichel) qui a creusé les volumes en amont.

masdan a dit…

Mais alors, le départ du puits est à-20m ? !!!

Jean Marie a dit…

Je dirai même -30.
Promis on va refaire la topo !

sylvain a dit…

Sur la topo de Delpech de 2001, le fond etait a - 46, completement rempli par les dernières crues. Mont de Marsan était descendu plus bas et on a creusé au départ dans du remplissage récent. On doit être 4 ou 5 mètres plus bas maintenant.
Donc départ de l'ex P12 vers - 30 à-35

masdan a dit…

Ok, j'ai retrouvé mes compte rendus (1991, ouhhhhh) J'avais fait un avc de mémoire! je voyais après le ressaut d'entée,une courte galerie avant le puits. Il n'en ai rien, puis qu'il y a encore un ressaut de 7 m puis un certain cheminement. Quand je l'ai attaqué par un petit trou dur la rive le courant d'air faisait un grondement, puis quand on a ouvert le trou et descendu le ressaut de 3 m : super courant d'air.Une autre fois pas de zef, Henri et une autre personne sont là on attaque une série d'étroitures pas évidentes, Riton sort rapidement de là en hurlant :trou de merde, etc, et retourne à Limoux, puis se ravise et revient ...